Drame: Mamadou Sow abat par balle son cousin et disparaît à Linguére

Mamadou Sow a abattu par balle son cousin Amadou Dickel Bâ. Le drame a eu lieu mardi dernier au village Wédou dans la commune de Thiel (60 km de Linguère). Les causes de la bagarre ne sont pas pour le moment connues.
Les populations de la commune de Thiél, localité située dans le département de Linguère, sont dans l’émoi et la consternation. La raison : le nommé Amadou Dickel Bâ, un des leurs, a été froidement abattu par balle à la suite d’une vive dispute l’ayant opposé à son cousin Mamadou Sow. D’après des sources très proches de cette affaire, actuellement entre les mains des éléments de la gendarmerie de Linguère, la sanglante bagarre a eu lieu mardi dernier quand les nommés Amadou Dickel Ba, Ousmane Sow et Djiby Ba, à bord de leur charrette, avaient quitté le village de Wénou Boubou pour se rendre au domicile de Mamadou Sow, à Batédié, un village distant de 35 km de Thiél. Une fois sur les lieux, les membres de la bande ont commencé à échanger des propos aigres doux avec leur ami, qui les a reçus jusque dans sa chambre. Subitement, les choses commencent à dégénérer. Ainsi, pour éviter que l’irréparable se produise, les visiteurs ont battu en retraite. Mais c’était sans compter avec la forte détermination de Mamadou Sow, qui a décidé de laver l’affront. Alors, dès que ces derniers lui tournent le dos, celui-ci, armé d’un fusil, monte sur sa moto et va à leur recherche. Suivant les traces laissées par les pneus de la charrette, Mamadou Bâ a trouvé les 3 jeunes au village de Wénou Boubou chez le nommé Aldiouma Bâ, leur ami commun. Bouillant toujours de rage, il a défoncé la porte de la chambre où se trouvaient les membres de la bande. Face à eux, il n’a pas hésité à pointer son arme en direction d’Amadou Dickel Bâ, lequel a été touché à la cuisse droite. Dès que l’arme a tonné, le reste de la bande s’est éclipsé, laissant le blessé agonisant. Avisés, les sapeurs-pompiers de Linguère et des éléments de la gendarmerie se sont déplacés sur les lieux pour essayer de sauver le blessé, qui a rendu l’âme à l’hôpital Maguette Lô de Linguère. Entre temps, après avoir accompli son forfait, le meurtrier a pris la fuite. Pour l’heure, les causes de la bagarre ne sont pas encore connues.
LOBS

Partager