Détournement de mineure à Golf Sud: Un Nigérian arrêté pour séquestration et viol d’une élève de 14 ans

La petite M.M.N. a vécu un supplice sexuel durant la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 mai, dans la chambre du ressortissant nigérian E.B.A. L’écolière de 14 ans a été transformée en objet sexuel par le gus, qui a enfermé la gamine dans la pièce pour entretenir avec elle des rapports sexuels. Tous les deux ont fait connaissance et sympathisé, lors d’une rencontre au restaurant du compatriote du ressortissant nigérian sis au quartier Cambérène 2 de Golf Sud. La fille arrive ce jour-là avec ses camarades de classe dans le resto et commandent à manger.
Le bonhomme se rapproche de l’adolescente, engage une brève conversation et fait un échange de contacts téléphoniques avec elle. De fil en aiguille, il gagne la confiance de la mineure et commence à sortir en amoureux avec elle. Mercredi dernier, il invite la gamine dans sa chambre et passe la nuit avec elle.
Pendant que les deux nouveaux tourtereaux se la coulent douce, les parents de la petite s’inquiètent de la longue absence de celle-ci et fouillent le quartier. Ils déposent un avis de disparition suivi de plainte contre X au commissariat de police de Golf Sud et continuent la battue dans les coins et recoins de la cité. La fille se pointe le lendemain matin (jeudi 25 mai) à leur domicile et affirme avoir passé la nuit chez sa copine à Thiaroye. Ses proches peinent à gober ses propos, débarquent chez la copine en question et l’interpellent. Cette dernière dément la gamine et soutient n’avoir pas passé la nuit avec elle.

Elle découche et passe la nuit chez son amant nigérian, moyennant 5000 F
Pressée de questions, la fille craque et fond en larmes. Elle se ressaisit et crache le morceau. «J’ai passé la nuit dans la chambre de E.B.A. au quartier Cambérène 2. Il m’a invitée là-bas et nous avons entretenu des rapports sexuels durant toute la nuit», lâche l’adolescente. Ses parents s’emportent et l’acheminent dans une structure sanitaire pour subir des examens médicaux. Les blouses blanches confirment la déposition de la fille et établissent un certificat médial faisant état d’une défloration ancienne. Ils entrent dans une colère noire, activent les flics de Golf Sud et débarquent avec eux au domicile du ressortissant nigérian indexé. Celui-ci est interpellé, embarqué dans le panier à salades de la police et conduit au commissariat.

Le Nigérian nie et dit avoir remis le fric à la fille pour acheter un sac d’élève

Le ressortissant nigérian a catégoriquement réfuté les accusations de la fille mais reconnaît avoir reçu chez lui celle-ci sur sa demande pour satisfaire sa requête. «C’est totalement faux ! La petite est arrivée dans ma chambre aux environs de 23 heures pour me demander de lui payer un sac à dos pour élève. Je lui ai remis 5000 francs ; et elle est repartie. Je n’ai pas couché avec elle. C’est elle-même qui est venue dans ma chambre. Elle l’a fait de son propre gré», a tenté de se défendre le mis en cause. Qui a été présenté hier devant le procureur malgré ses dénégations.

Vous avez aimé l'article ? Partagez le!
Partager