Pirogue chavirée à Sakhor,Thérèse Séne une rescapée témoigne:« Ceux qui ne savent pas nager ont coulé »

Le ciel lui semble tomber dessus. Thérèse Séne n’en revient toujours pas d’avoir perdu en quelques heures, son ex époux sa grande sœur et son neveu. Ce à la suite du chavirement d’une pirogue à bord de laquelle, elle avait pris place, la dame avait quitté le jour du drame en compagnie de parents pour convoyer au village de Sakhor la dépouille de son ex-mari. Le cruel destin avait prévu de corser sa peine. Ayant embarqué à bord de deux pirogues pour rallier Sakhor l’embarcation à bord de laquelle elle se trouvait chavira. Six personnes succomberaient des suites de noyade. Un cauchemar conté par Thérèse Sène dans le journal L’Observateur.

« Nous avons quitté Dakar avant hier vers 17 heures pour convoyer la dépouille de mon ex-époux à son village natal Sakhor. A Fahoye, nous avons affrété deux pirogues pour rallier ce village par la mer. Il y avait 25 personnes dont chacune des pirogues. Une fois en mer l’une des embarcations celle à bord de laquelle se trouvait la dépouille a devancé de plusieurs miles la nôtre. Il y avait que trois personnes mon neveu, le piroguier et le guide. Il faisait 21 heures quand l’eau a monté sur la pirogue et il faisait noir. Les cris fusaient de partout ceux qui ne savent pas nager ont coulé », narre-t-elle

Partager