Maimouna Kounta et son amant dévalisent le domicile de leur patron

Maimouna Kounta et son copain El Hadji Doudou Thioune qui comparaissaient devant la barre des flagrants délits de Dakar pour les infractions de vol avec usage de fausses clés à l’occasion du service, ont été condamnés à 2 ans d’emprisonnement dont 2 mois ferme. Ils devront rembourser 4 millions à la partie civile pour toutes causes de préjudices confondues.
En effet, cette dame qui entretient une relation amoureuse depuis 8 mois avec son amant Thioune a travaillé comme bonne durant 5 mois au domicile de la partie civile Moustapha Amil Tall Ndiaye. Le plaignant avait une confiance aveugle en elle et lui remettait les clés de son appartement afin qu’elle effectue ses tâches ménagères.
Un jour, en l’absence de son patron, vers les coups de 22 heures, Maimouna en compagnie de son bien aimé ont ouvert le domicile du plaignant fracassant la porte de son armoire pour emporter la somme de 3 millions de francs, 2 écrans plats, 2 ordinateurs portables de marque Samsung et HP, un portable d’un montant de 80.000 francs, 2 montres, une tablette Samsung, des chargeurs et une paires de chaussures basket.
Leur forfait accompli ils ont écoulé une partie des affaires et donné un des écrans plats au marabout qui les avait aidé pour les gris-gris.
La partie civile constatant le cambriolage, s’en est ouvert à Maimouna puisque aucune trace d’effraction n’était constatée.
Arrêtés après la plainte déposé par la victime, Maimouna et son amant ont soutenu devant les enquêteurs avoir subtilisé des biens matériels mais pas d’argent.
Inculpés tous deux pour les délits de vol avec usage de fausses clés à l’occasion du service, ils sont placés sous mandat de dépôt le 2 octobre 2017.
Hier, devant le tribunal, Me Abdoulaye Tall, l’avocat de la partie civile a réclamé 6 millions de francs cfa pour toutes causes de préjudices confondues.
Mettant en exergue cette même constance, Me Baba Diop de la défense, a souhaité une application bienveillante de la loi à l’encontre des deux prévenus, et de ramener la constitution de la partie civile à de justes proportions. Poursuivant dans sa plaidoirie, la robe noire a attesté que le parquet a fait preuve de compassion en ne criminalisant pas les faits et aussi en les traduisant devant les flagrants délits.
Finalement, Maimouna Kounta et El Hadji Doudou Thioune ont été condamnés à 2 ans d’emprisonnement dont 2 mois ferme.

Partager