Les yeux d’un enfant décédé volés dans une morgue

Des morguiers de l’hôpital universitaire de Port Harcourt ont été arrêtés pour avoir prétendument enlevé les yeux d’un jumeau décédé des suites d’une anémie le 3 août 2018.

Selon TheSun, le père de l’enfant, Sunday, était rentré pour payer les frais de morgue lorsqu’il a découvert que le corps de Chuma, 18 mois, avait été mutilé.

Il a déclaré que les morguiers de l’hôpital ne pouvaient expliquer comment, quand et pourquoi les parties du corps avaient disparu.

« Même quand le bébé respirait encore, une des infirmières m’avait approché et m’avait demandé de payer 30 000 nairas pour que le bébé soit enterré quelque part. J’étais très en colère. À partir de ce moment, ils sont devenus nonchalants. »

Le père de l’enfant affirme qu’il n’aurait pas été autorisé à prendre des photos du cadavre. « J’étais tellement en colère que je voulais me battre contre les morguiers. Finalement, je leur ai abandonné le cadavre. Le même jour, j’ai signalé l’affaire au commandement de la police de l’État de Rivers; le lendemain, j’ai pris contact avec mon avocat et nous avons écrit une pétition au commissaire de police le 18 septembre. Jusqu’à aujourd’hui, la question que je pose aux agents de la morgue est la suivante: qu’est-il arrivé aux yeux de mon bébé? »

Le commissaire de police de l’Etat, Ahmed Zaki, a confirmé que Sunday avait écrit une pétition et qu’une enquête avait été ouverte.

Vous avez aimé l'article ? Partagez le!
Partager