Mort de l’ancien président George Bush père

WASHINGTON – George H.W. Bush, un héros de la Deuxième Guerre mondiale dont la présidence a culminé avec la victoire contre l’Irak au Koweït pour ensuite s’étioler en raison de la faiblesse de l’économie américaine qui a poussé les électeurs à le chasser de la Maison-Blanche après un seul mandat, est décédé à l’âge de 94 ans.
M. Bush, qui a aussi assisté à l’effondrement de l’Union soviétique et à la fin de la guerre froide, a rendu l’âme tard vendredi soir à sa résidence de Houston, a annoncé le porte-parole de la famille, Jim McGrath.

Les funérailles du 41e président des États-Unis auront lieu à la cathédrale nationale de Washington, a révélé la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, samedi. Le président Donald Trump et sa femme, Melania, assisteront à la cérémonie, a-t-elle ajouté.

M. Trump a aussi ordonné que les drapeaux américains soient mis en berne pendant 30 jours à la mémoire du disparu, en plus de décréter un jour de deuil national qui sera observé mercredi.

Fils d’un sénateur, père d’un président, George H.W. Bush était un homme avec une feuille de route impressionnante qui a gravi tous les échelons politiques, de représentant à ambassadeur pour les Nations unies, de président du Parti républicain à envoyé en Chine, de directeur de la CIA à vice-président pendant deux mandats aux côtés de l’immensément populaire Ronald Reagan.

La guerre du Golfe en 1991 lui a valu une grande popularité. Mais M. Bush reconnaissait lui-même qu’il avait de la difficulté à formuler une vision claire et qu’il était tourmenté par sa décision de briser la promesse ferme et solennelle qu’il avait faite aux électeurs: «Lisez bien sur mes lèvres. Pas de nouvelles hausses d’impôts.»

Cherchant à se faire réélire pour un second mandat, il a été défait par Bill Clinton dans le cadre d’une campagne où l’homme d’affaires Ross Perot a récolté près de 19 pour cent des voix comme candidat indépendant. George H.W. Bush a toutefois eu le bonheur de voir son fils George W. être élu deux fois à la présidence. Les Bush sont le seul duo père-fils de l’histoire des États-Unis à avoir occupé la présidence, avec John Adams et John Quincy Adams.

Vous avez aimé l'article ? Partagez le!
Partager