Rwanda: L’utilisation et la vente de « Xessal » interdites

Selon les statistiques de l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), 4 femmes sur 10 utilisent des produits éclaircissants.

Or les effets pervers de ces produits sont nombreux. Même s’ils ne sont pas immédiats, l’utilisation de ces crèmes pourrait provoquer à long terme le cancer de la peau.

Vu le danger lié à cette pratique, le Rwanda a voté une loi interdisant la consommation des produits éclaircissants sur le territoire.

Une nouvelle qui suscite beaucoup de grognes de la part de certains citoyens du pays. De nombreux utilisateurs estiment que les autorités n’ont pas le droit d’imposer leur vision du monde quelles que soient leurs raisons.

Selon les témoignages reçus par les médias internationaux, certaines femmes se sentent désabusées face à la nouvelle.

« Je suis très triste du fait que ces produits sont interdits. Nous allons juste utiliser ce qui est disponible ici. Mais les gens qui ont pris cette décision doivent savoir que ces produits permettent aux femmes de bien se sentir »

Le gouvernement rwandais inscrit cette décision dans le cadre de l’éducation et de la lutte contre les dangers sanitaires.

« Nous faisons beaucoup d’efforts en termes d‘éducation… Nous faisons des rondes et saisissons les produits illégaux… Nous sommes également en contact avec ces pays qui luttent contre les produits cosmétiques éclaircissants illégaux », explique un responsable gouvernemental auprès de l’AFP.

A l’instar du Rwanda, le Ghana, le Kenya, l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire sont inscrits sur la liste des pays interdisant l’utilisation des produits éclaircissants.

Emeraude ASSAH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here