Bounkiling – Des femmes ouvrent un marché clandestin de vente de carburant à Saré Alcaly

« Nous n’avons de travail, nos maris n’ont pas de moyens. C’est pourquoi nous nous activons dans ce commerce d’essence de motos Jakarta pour parer aux besoins quotidiens ». Telle est l’explication fournie par l’une de ces femmes qui s’activent dans la vente clandestine de carburant dans la localité de Saré Alcaly.

Le phénomène en dit long sur le chômage endémique et le seuil de pauvreté qui prévalent dans cette partie septentrionale de la région de Sédhiou. En dehors de l’agriculture et des deux loumas (marché hebdomadaires) de Saré Alcaly et de Touba Mouride, les femmes et les jeunes sont quasiment laissés à eux-mêmes.

C’est pourquoi, à défaut de travail, les populations de cette localité adossée sur la Gambie, se lancent dans diverses activités prohibées et dangereuses comme la vente clandestine d’essence, la coupe et le trafic de bois, le commerce de charbon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here