« Sabar » à Touba : La révolte de l’instigatrice, Mame Faty Mbacké !

L’affaire du « sabar » organisé la veille du Magal de Serigne Abdou Lahat Mbacké par ses propres petites-filles, occupent les débats dans la cité religieuse. Mame Fatou Sidy Mbacké, l’instigatrice du « sabar » précise que c’est une cabale.
Dans un entretien accordé à L’Observateur, la Mbacké mbacké, à peine la discussion engagée, précise que cette affaire n’est rien d’autre qu’une cabale. Elle met tout sur le compte de la jalousie.

« Je tiens à préciser dans votre journal que cette affaire n’est qu’une cabale contre ma personne, montée par mes adversaires, guidés par la jalousie. Ils éprouvent une haine viscérale à mon égard », pense-t-elle.

Selon la dame, cette haine est due au succès éclatant de l’organisation du Magal de son grand père, Serigne Abdou Lahat Mbacké. Les plus célèbres chanteurs des khassaïdes de Serigne Touba étaient chez elle et les prêcheurs de renom, aussi. En effet « rien ne me préoccupe plus que les recommandations en vigueur à Touba », atteste-t-elle.

Pour revenir à cette affaire de « sabar », elle confirme en être l’organisatrice principale, après que sa sœur Mame Asta Mbaké l’a sollicitée. « J’ai quitté Dakar uniquement pour l’honorer », affirme-t-elle.

Pour se défendre, elle lance « si j’ai tenté un seul instant de m’amuser, j’ai les moyens et le courage de me rendre dans un lieu mieux indiqué, avec tout ce que cela exige comme commodités ».

D’après elle ce quidam a voulu salir son nom et elle ne compte pas céder au chantage. « Je suis une citoyenne qui maîtrise les lois et règlements en vigueur dans ce pays », confie-t-elle.

La petite fille de Serigne Abdou Lahat Mbacké déclare avoir pris toutes les dispositions dans cette affaire et qu’elle est loin de son épilogue. Elle finit par dire qu’elle n’a de compte à rendre à personne. « Je mène tranquillement ma vie en bon « talibé » et rien d’autre ne me préoccupe », argumente-t-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here